Nous vous attendons pour vos photos avec impatience !

La date du retour à la vie normale approche. Pour nous, ce sera le mardi 12 mai. Et nous sommes impatients de vous revoir !

Tout est prêt pour vous accueillir dans les meilleures conditions, nous avons pensé aux masques, au gel hydroalcoolique, aux adhésifs anti-Covid.
Les mesures de distanciation et les gestes barrières seront la règle pour reprendre nos activités et nous régulerons le flux de clients dans le studio.
Alors dans votre  » To Do List « , il y aura bien sûr ce fameux rendez-vous chez le coiffeur, un passage chez l’esthéticienne, un réassort de la garde-robe en prévision de l’été… Mais n’oubliez pas votre photographe !
– Réservez votre séance pour immortaliser ce moment. Parce qu’un déconfinement ça n’arrive pas tous les jours !
– Soignez votre image pour continuer le télétravail et avoir de belles photos de profil sur les réseaux sociaux…
– Pensez à votre futur shooting mariage, il se réserve maintenant tant les demandes seront importantes en raison des reports de cérémonies.
– Veillez à avoir plusieurs photos pour vos passeports et cartes d’identité en vue de vos futures vacances…
– Les photos pour la fête des mères…
Soyez les premiers à réserver votre séance photo studio solo, duo ou famille chez Vincent Flamion X Septembre Gallery ! De tous ces objets qui nous entourent à la maison qu’allons-nous garder en souvenir de cette période? Qu’allons-nous garder qui parle un peu de nous ? Qu’allons-nous partager qui porte subtilement les traces de nos émotions cachées et de notre attachement à la vie, à la VRAIE VIE ? Celle qui se tisse dans nos liens aux autres, à notre famille, à nos amis, à ceux que l’on aime. …

UNE PHOTO, UNE SIMPLE PHOTO, … UNE TRÈS BELLE PHOTO FAITE PAR UN PRO.

 

« A la sortie du confinement, c’est chez Vincent Flamion -X Septembre Gallery, photographe à Luxembourg, que vous irez immortaliser cet émouvant retour à la liberté et marquer déjà de votre regard, de votre sourire, l’ère nouvelle qui est en train d’arriver. »
Nous sommes à votre écoute pour toute demande, n’hésitez pas à nous contacter.
vincent flamion photographe luxembourg

Photographe chez X Septembre Gallery Luxembourg

Un portrait qui fait son chemin

 

Photographe de studio à Luxembourg

Plusieurs  décennies après l’âge d’or du portrait hollywoodien, les portraits de célébrités fascinent toujours autant. Mon père me disait que dans les années 60, on lui demandait des photos-vedettes: des photos en noir et blanc dans le look Hollywoodien comme celles des stars américaines, cigarette au bec.

Aujourd’hui, je vous propose de lever le voile sur mes activités de photographies dans mon studio à Luxembourg. Mes clients sont une véritable source d’inspiration, et leur proposer des portraits vivants et modernes me fascine.

Albums-photos 2020 et après…

Il y aura un avant et un après 2020. Ce sera même écrit dans les livres, c’est pour dire… Chacun d’entre nous, au crépuscule de sa vie, s’en souviendra. Alors on replongera dans cet album-photo, comme on ouvre ces vieux albums usés par le temps. Ceux que l’on sortait des armoires, en vacances chez nos grands-parents et que l’on prenait plaisir à feuilleter. C’est qui cette grande tante ? Il te ressemble un peu l’arrière-arrière grand-père ! Tu ne trouves pas ? Mamie avait un caractère bien trempé, comme toi… Heureusement qu’elles sont là ces photos, prises sur le vif, parfois floues, mal cadrées ou au contraire, très protocolaires. Tiré à quatre épingles chez le photographe, pour une communion, un mariage, en classe, un départ à l’armée ou juste après un dernier souffle.

 Émotions et personnalités

Aujourd’hui, la mode est au selfie. Dans le jardin, dans le métro, à table, en vacances, au bureau… Bref, il y en a partout. Durant le confinement, cette activité prend davantage d’ampleur. Hé oui, la famille est réunie. Allez une photo ! Pour une fois qu’on est tous ensemble ! Plutôt rare pour les grandes fratries. Alors on fixe ces moments et on se pose juste là à côté du bel hortensia, il est resplendissant cette année. Elles sont jolies ces photos, les bébés ont bien grandi. On farfouille dans notre mémoire, à la recherche de souvenirs, plus proches cette fois. Mais tout autant chargés d’émotions. La famille, le terreau qui nous a nourri, esquissé les contours de notre personnalité, qui se révèle l’instant d’un battement de cil, d’une attitude.

Un shooting professionnel pour les bébés et leur famille

La photo reste à travers les époques, un incontournable. Le premier jour d’école, un mariage,une grossesse, une naissance, un anniversaire, un nouveau job, etc. les clichés sont souvent du fait maison, mais quand le photographe professionnel est de la partie c’est comme si l’instant devenait de suite plus solennel. On se redresse, on rentre le ventre, on arbore son plus beau sourire. Cela devient réel…

Le mariage, une grossesse, une naissance: les plus beaux souvenirs de votre vie

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Les émotions. Capter vos émotions. Celles de vos proches et des personnes qui partagent votre quotidien. Mises bout à bout, elles formeront le grand livre de vos souvenirs que vous prendrez plaisir à parcourir dans plusieurs décennies.

De la naissance, au mariage, en passant par les photos de grossesses, les anniversaires, les nouveaux-nés, faites appel à un professionnel, qui rendra ces moments magiques.

Parce qu’il y a la photo. Et l’ambiance d’une séance photo qui restera à jamais gravée dans un  coin de votre mémoire.

Les photos de fratrie au studio

Enfin, les portraits de frères et sœurs. J’aime leur complicité, les voir chahuter: c’est une récréation pour un photographe que de pouvoir s’investir dans ces séances.

Pourquoi attendre les fêtes de Noël, les anniversaires, pour y penser ?

 

Merci à cette famille de Luxembourg vraiment sympa et naturelle. Ils sont magnifiques et spontanés.

Silence, on se pose …

potrait noir et blanc studio luxembourg

 

photo studio à luxembourg

autoportrait vincent Flamiont flamion

Vincent Flamion photographe

SURVIVRE EN TANT QU’ENTREPRENEUR

La photo professionnelle corporate pour votre Business à Luxembourg et Bruxelles.

 J’ai rencontré Audrey Bouche de Bruxelles, il y a quelques mois pour sa photo de profil en tant qu’entrepreneure et membre de BNI Luxembourg Capitale. Je reste en contact avec mes clients qui sont devenus des  amis au fil du temps, c’est pourquoi je suis heureux de vous faire partager l’histoire de cette femme d’affaires qui s’investit pour son entreprise et son business.

La période de confinement inédite que nous traversons est l’occasion de transformer cette pause forcée en un temps d’introspection sur soi, ses envies, ses attentes. C’est le moment d’étudier un nouveau projet, d’élaborer d’autres bases de travail, de tisser des liens différents.

Même si nous sommes contraints à la distanciation sociale, n’hésitons pas à nous ouvrir aux autres et aux multiples possibilités d’action qui nous permettront de véhiculer des ondes positives, tant au niveau personnel que professionnel. Nous espérons que « le monde d’après » puise dans cette manne intellectuelle inestimable, durant lequel chacun aura retrouvé l’importance de prendre du temps.

 

Audrey s’investit dans la promotion des produits de soin du visage, soin du corps et compléments alimentaires à travers des produits anti-âge

 

« Depuis trois ans, ma mission principale est de partager avec bienveillance une expérience construite progressivement depuis 8 ans autour des soins anti-âge. L’écoute de mes clients et de mes partenaires business est au centre de ce partage.

Épanouissement personnel ou complément de salaire.

Mes clients reçoivent des conseils beauté, soin du visage, soin du corps et vitalité à travers des produits anti-âge de haute qualité. Leurs besoins, objectifs et priorités sont la base de mon travail. Mon but est qu’ils découvrent la meilleure version d’eux-même à l’aide d’une science innovante, brevetée et reconnue dans le monde entier.

Mes partenaires business sont convaincus de l’opportunité que représente cette aventure. L’idée de pouvoir démarrer son propre business ou de pouvoir soutenir un business existant en se consacrant à son objectif personnel les motivent à se lancer.  Certains viennent chercher un épanouissement personnel, d’autres un complément de salaire, une autre source de revenus.

Lancez-vous avec Audrey !

Aucun investissement de départ n’est nécessaire pour se lancer. Il s’agit simplement de s’engager à porter témoignage de l’efficacité des produits proposés et de les expérimenter.

Comme le prouve le témoignage qui suit, la période de confinement est aussi l’opportunité de prendre son envol dans cette activité.

Il y a 6 mois, j’ai fait l’heureuse connaissance d’une coiffeuse qui a tout de suite compris qu’elle pouvait augmenter les revenus de son salon de coiffure en offrant un service supplémentaire de qualité à sa clientèle. Elle a aussi bien compris l’opportunité de pouvoir élargir sa clientèle en « dehors des murs » de son salon. Tout en gérant son salon, elle a pris tranquillement connaissance des produits, des outils digitaux mis à disposition gratuitement.

Son salon fermé dès le début du confinement, elle m’a contactée alors rapidement dans le but de démarrer une formation intensive sur les produits, sur les outils (site internet personnalisé, app pour l’établissement d’offres…), sur la présentation de l’opportunité… le tout à distance. Fin de la deuxième semaine de confinement, elle a déjà élargi sa zone de confort de travail. Elle a trouvé une première partenaire de travail, réalisé une première vente, paramétré son site internet personnalisé et sa page Facebook. De par sa volonté, elle a fait de ce confinement un moment positif et d’avancement. Aujourd’hui je continue à l’accompagner dans son évolution.

Personnellement, le confinement, m’a amenée à sortir de ma zone de confort sur les réseaux sociaux, à adapter mon contact avec ma clientèle et mes partenaires afin de leur donner le même professionnalisme à distance et de façon digitale. Je ne suis pas seule pour cela, je bénéficie d’un travail collaboratif de dizaines de personnes à travers l’Europe.

J’investis mon énergie aujourd’hui au service de toute personne qui souhaite faire de ce confinement un moment positif, de réflexion et de découverte, à disposition de toutes celles ou tout ceux qui se remettent en question ou qui souhaitent développer un business existant ou tout nouveau. »

SURVIVRE EN TANT QU’ENTREPRENEUR

Audrey Bouche .Business à Luxembourg et Bruxelles

 

 

La photo corporate avec un Portrait Original style Hollywood.

À l’occasion d’une demande spéciale de photo portrait pour illustrer un site web, j’ai réalisé un shooting dans des conditions d’éclairage contrastées en noir et blanc.
Changer ses habitudes de shooting en studio, est un exercice intéressant qui permet, en même temps de revoir ses bases, et de travailler de façon plus créative.

Histoire, « Hollywood Portrait ».

En créant une atmosphère qui s’inspire du cinéma d’après guerre, ce style photographique est souvent associé à la technique Harcourt, du nom d’un ancien studio photo parisien qui a vu passer les plus grandes star du cinéma, de la culture et de la politique. Historiquement, le cinéma et le photographe utilisaient une lumière dite « continue » qui donnait une puissance et un rendu différent de l’éclairage au flash.

La technique Harcourt est devenue une appellation pour désigner la technique photo studio de l’époque, elle est également associée au style Hollywood Portrait, car Hollywood était La fabrique de films, de stars immortelles et parfaites, de rêves en noir et blanc sur papier glacé. Tous ces portraits de célébrités, images glamour incarnées par Lauren Bacall, Gary Cooper sont autant de symboles de cette généreuse époque.

Ce style de photo existait grâce à la retouche méticuleuse au crayon et au grattoir du négatif, afin d’éliminer complétement les imperfections de la peau, ou en accentuant certains traits du visage. Ainsi lissés, les visages paraissaient plus jeunes. Façonnées, telles une œuvre de Myron ou de Polyclète, les représentations au gélatino bromures devenaient insaisissables, immortelles. Rien à voir avec les « retouches photoshop » actuelles souvent utilisées de façon automatique et destructive.

La technique de retouche des portraits.

Les techniques de retouches sur films étaient encore utilisées dans notre studio fin des années 70. Je me souviens de mon papa qui « retouchait » certaines photos d’identité réalisées avec son Hasselblad. Assis devant son pupitre, avec son crayon, les cernes et les boutons ne résistaient pas à son geste précis et rapide. Les photos d’identité (retouchées également) étaient tirées par contact (sans agrandissement ), c’est à dire que le négatif était insolé directement sur le papier sensible par simple contact (un joli papier Agfa Brovira Baryté). La feuille épaisse et rigide, sortie de la boite de papier 13X18 rouge orangé de la marque allemande était découpé en 6 pièces plus ou moins égales. Ensuite les photos d’identité étaient développées à l’unité, passant d’une cuvette à l’autre à l’aide d’une pince, et parfois directement avec les doigts, quand la marge n’était pas suffisante. C’était ma grand-mère qui s’occupait du lavage, séchage et découpe au massicot pour leur donner un aspect crénelé autour de la marge blanche (technique vintage utilisée aujourd’hui, notamment en scrapbooking). Ce travail artisanal donnait un excellent rendu, résultat de multiples manipulations et interventions…

Naissance de la photo au flash: un bouleversement pour les photographes.

L’éclair du flash utilisé en photo, avec un mode de fonctionnement plus rapide commence à détrôner les lampes classiques qui chauffent. Le photographe Weegee en a fait son outil de prédilection dans ses reportages pour la presse. Muni de son Speed Graphic 4X5 inches (le négatif sur un châssis double mesure 10X12,5cm, soit presque la surface d’une main), le photographe noctambule de la prohibition, de la mafia, et de la jet set immortalisera la face sombre new-yorkaise, passant d’une scène de crime à une scène de mode. La chambre noire prendra tout son sens avec ce personnage excentrique au milieu des années 40…

Depuis les années 60, les flash de studio sont une aubaine pour l’industrie photo. Les marques se succèdent, et proposent des solutions de plus en plus puissantes, rapides, autonomes. La liste des options comme les modeleurs de lumières façonnent le caractère des photos: les parapluies et les boites à lumières remplaceront les Fresnel condamnés…

La mode étant synonyme de nouveauté, mais aussi d’éternel recommencement, ces lumières du début du siècle passé reviennent dans nos studios photos avec une approche poétique et différente.

 

Petite remarque: la photographie et le cinéma ont toujours été étroitement liés: les photographes réalisateurs de documentaires et les cinéastes photographes, de Man Ray à David Lynch en passant par Cartier Bresson, William Klein, Agnès Varda, Depardon et Weegee etc… sont nombreux.

La peinture et le portrait.

Le portrait peint est bien à l’origine de l’invention de la photographie, alors réservé aux peintres et à l’élite.
Dès son invention en 1839, la photographie met à la disposition de la bourgeoisie, un médium qui mettra le portrait à la portée du plus grand nombre.
En effet au XIX siècle, l’art du portait photo se démocratise.
On voit partout fleurir dans le monde, des studios de photographies à l’instar de Nadar en France avec ses clichés célèbres de Jules Verne, Baudelaire, Victor Hugo et tant d’autres, immortalisés dans Wikipédia…

Écrire avec la lumière : seule condition d’exister en photo.

Dans le processus de la photo, 3 éléments majeurs interviennent:

  • l’objectif, même s’il est possible de s’en affranchir (sténopé)
  • la captation de l’image: émulsion, négatif, capteur
  • l’éclairage, la luminosité

La lumière éveille en nous des émotions, elle rappelle des souvenirs, comme un parfum, grâce à son esthétique particulière.
Revoyez, si vous en avez l’occasion, le film oscarisé « Barry Lindon » de Stanley Kubrick (lui-même ancien photographe), qui tourne ses scènes d’intérieur exclusivement à la bougie.

(re)Découvrez en même temps une icône de la mode des années 70 et l’acteur emblématique de Love Story.

 

Jeu d’ombres et de lumières: une quête d’éternité.

J’ai utilisé 5 projecteurs à lentille Fresnel qui permettent de focaliser et contrôler, grâce à des coupe-flux, la concentration de la lumière sur le sujet. J’ai utilisé un boitier numérique pour capturer les images de cette série de portraits réalisée dans mon studio photos à Luxembourg. Il s’en dégage un éclat, une profondeur et une intensité surprenante renforcée par le contraste du noir et blanc.

La lumière plus importante que l’appareil photo.

La lumière s’avère finalement bien plus importante que l’appareil de prise de vues dans la réalisation d’un paysage, d’un shooting. Elle peux créer des effets innombrables, comme le soleil en lumière naturelle qui change constamment de position, d’intensité et de couleur.
Prenez une lumière hivernale, grise, plate, une lumière de fin de journée qui sera douce et chaude, et enfin une lumière après l’orage, une éclaircie ou un ciel nuageux…
Le résultat s’avèrera totalement différent.
Beaucoup de photographes utilisent la lumière de manière intuitive, parfois en contournent les règles; elle apportera toujours un cachet, une signature remarquable.

La vidéo apporte depuis quelques années de nouvelles perspectives pour l’éclairage en photo grâce à la banalisation de l’éclairage LED économique, et qui ne chauffe pas.

Retour à la lumière continue ? La boucle est-elle bouclée?

 

Portrait business to business, moderne, décalé ou stylé.

Notre approche professionnelle de photographe de studio permet de proposer plusieurs variétés de prestations pour vos portraits personnels ou professionnels.

Vous souhaitez des poses formelles, informelles, en situation, ou des attitudes décontractées ?

Une logistique et un flux de production efficace.

Fearless photographe Corporate Luxembourg.

Notre approche n’est pas figée, elle s’adapte à vos besoins, et notre style de portrait rencontre un succès croissant dans le monde du B2B. Grâce à notre flexibilité et notre organisation précise, nous assurons avec simplicité l’organisation et la livraison dans les meilleurs délais de vos photos professionnelles sur Luxembourg, Metz, Strasbourg, Paris.

Retrouvez nos conseils pratiques et astuces pour réussir votre portrait sur notre site internet, ou en contactant notre studio via le formulaire de contact.

 

portrait avec éclairage style harcourt

portrait studio éclairé dans le plius pur style harcourt

Vivre longtemps et rester en bonne santé

 

Quelques temps avant le confinement général qui m’oblige à rester visser dans mon antre,  j’ai pu partager un moment exceptionnel et particulier avec la famille de cette magnifique Dame.

Fille de Justino et Serafina, Graziella est née le 8 mars 1919 de l’autre côté des Alpes, dans un charmant village comme on en trouve beaucoup dans les Abruzzes. C’est certainement la plus charmante fille du village (voir la photo), et Salvatore ne reste pas indifférent à cette créature du bon dieu, la suite vous l’imaginez: Salvatore et Graziella se marient en 1942. 4 enfants, 4 beaux garçons viendront illuminer le bonheur de cette famille qui a quitté les contours du Gran Sasso pour nos cités d’acier, de feu et de sueur.

La famille s’est agrandie, petits-enfants, arrière-petits enfants, Graziella vit entourée des siens, depuis que Salvatore l’a quittée trop tôt, il y a un quart de siècle… La vie continue, Graziella est toujours aussi belle, remplie de sourires magnétiques et de souvenirs profonds.

Quelle chance pour ses enfants et sa famille de la voir rire et chanter. Parfois en regardant ses portraits, je repense à ma grand-mère maternelle, une douce ressemblance qui me touche…

 

L’œuvre du temps

« Le temps de fabriquer des souvenirs »: on peut dire que la centenaire a eu ce privilège. Son secret, c’est peux-être, le bonheur et sa famille qui l’entourent avec soin et amour, comme j’ai pu le constater pendant cette journée d’agapes et de retrouvailles.

J’aime les photos de familles, c’est un peu mon ADN, ces valeurs, c’est aussi l’histoire de notre studio photo centenaire lui aussi.

Graziella était la vedette de cette journée,  j’ai remarqué que le panneau avec l’histoire et les photos de famille était aussi un centre d’intérêt pour tous les invités! On vous le dit: faites des photos, et surtout, pensez à les imprimer.

Comme le disait Oliviero Toscani (photographe anticonformiste des campagnes Benetton) que j’ai rencontré aux Rencontres d’Arles en 1998*: « Je suis dans une arène,vous allez voir, les lions vont sortir! » L’œuvre du photographe italien restera controversée, mais je me souviens de cette phrase:  » Une photographie existe seulement quand elle est imprimée, alors sa vie peut commencer… »

La famille de Graziella qui m’a accueilli comme de la famille, qu’elle en soit remerciée. Aujourd’hui, les nouvelles de Graziella sont bonnes…

Prenez soin d’elle et de vous !

 

ps: Toscani; en parlant de nouvelles technologies (numérique, internet…) « Ce n’est rien d’autre que de l’électroménager, la technologie ne répondra jamais aux questions de créativité.«  c’est dit !

*1998 :  année de l’expo extatique de David Lachapelle, et Cindy Scherman (comme d’habitude).

 

 

 

 

 

 

 

Quand 2 centenaires se rencontrent

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables (linkedin, googleplus…) pour les salariés, les indépendants ou les sociétés.

Votre portrait corporate est essentiel pour de nombreux supports de communication interne ou externe. Une image valorisante et récente mettra en avant votre charisme et votre personnalité pour une publication, illustrer un article ou un CV.
Nos séances photos sont faciles parce que nous aimons vous mettre en valeur et en confiance.

La plupart de nos séances sont réalisées dans notre espace photos à Luxembourg, cette solution est très pratique grâce à notre situation centrale avec un accès facile: parking et arrêt de bus  à 2 pas: place de France.
Nous nous déplaçons aussi à domicile, dans vos locaux. Pour les groupes de moins de 8/10 personnes, la formule dans notre studio sera plus avantageuse.

Des photos expressives et une attitude professionnelle sont recommandées pour exprimer vos compétences. Nous produisons depuis bientôt 10 ans des photos d’entreprises pour de nombreux secteurs d’activités.

Pour des besoins particuliers, nous pouvons réaliser des photos spécialement adaptés à votre marketing et personnalisées.

Merci à Claude pour sa confiance.

Un portrait pro qui fait la différence.

Jo-Anne et Thomas sont venus au studio pour réaliser des portraits pour promouvoir le lancement de leur nouvelle société: Hymera, un nouveau concept autour du parfum, du luxe, du voyage et de la bougie.

Aujourd’hui toutes les sociétés d’avocats, assurances, mais aussi les indépendants confient leur portait à un photographe professionnel qui saura mettre en valeur votre identité et votre personnalité.

L’expression corporelle, le sourire et le regard sont immédiatement identifiés des la première milliseconde.  Cette première impression donnera confiance aux visiteurs de votre site internet en vous plaçant devant les autres compétiteurs.

 

Tout est question de perception,

alors attention de ne pas tricher ! La pression sociale est sévère, de même que notre propre image projetée dans le miroir.

 

Se sentir à l’aise, invincible.

En préparant un peu la séance avec nos conseils, laissez vous guider jusqu’à que vous soyez en confiance… Chaque séance est différente: son intensité et sa durée peuvent varier. On s’arrête quand la mission est accomplie…

Ensuite vous pourrez visualiser dans notre espace toutes les photos sélectionnées avec les différentes tenues vestimentaires.

Pensez à prévoir plusieurs tenues différentes,  car quand vous en aurez besoin, (et c’est souvent en urgence) d’une photo pour illustrer un article, c’est bien d’avoir du choix et des photos récentes.

Mais…

Ne soyez pas trop sérieux ou sévère: on préfère travailler avec des gens cool, accessibles.

Adopter une tenue adaptée, des matières de qualité, bien taillées: un vêtement un peu usé, c’est pas top, sauf si vous êtes Robinson Crusoé !

Éviter les matières un peu transparentes pour madame. Cela arrive souvent avec un sous-pull noir !

Gardons des choses simples, essentielles  un arrière-plan: blanc, gris,  et des tenues unies.

 

 

 

 

 

 



Une pandémie.

L’organisation mondiale de la santé et le gouvernement lancent un appel sans précédent pour enrayer le COVID-19.

Arrêter le temps avant ma quarantaine.

Quand j’ai commencé cette série d’images sur Luxembourg, un sentiment particulier commençait à se propager dans mon esprit. Quelques chose pouvait changer, mais quoi ? Rien de concret, quand j’ai commencé cette série  le 27 février, juste un sentiment de solitude et de mélancolie lors de mes sorties en ville.

Habituellement mes sujets se concentrent sur l’élément humain, et ma passion  pour le reportage. Dans ces images, l’humain n’est pas le centre d’intérêt, parfois qu’un  accessoire dans le décor, une forme de retrait ou de distanciation sociale.

Isolement et solitude.

Peur de ce monde devenu différent ou la relation sociale se réduit au fur et à mesure que le confinement augmente ?  je ne sais pas !

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette série, mais j’aimerais ne pas revivre chaque jour la même journée comme dans le film de la Marmotte. Je reste donc à l’écart de mes contacts et clients dans un esprit fraternel et solidaire en écoutant les consignes.

Notre studio comme des nombreux secteurs de l’artisanat,  du commerce, des indépendants etc… restera donc fermé jusqu’à nouvel ordre.

Une pensée pour ceux et celles qui sont en premières lignes pour affronter ce monstre, et pour les autres qui sont vissés dans leurs appartements, et qui ne sont pas considérés comme « utiles à la vie de la nation ».

Soyons disciplinés et n’ayons pas peur.

 

 

 

Un oiseau figé dans le ciel au dessus de la Pétrusse. Boulevard de la Liberté.

Sur la route du futur Tram, le temps s’est arrêté.

Échappée. Un homme pressé. Quartier Rotondeq derrière la Gare.

No Time to Die

Gratuit: le premier pays au monde…

Actualité oblige, voici quelques photos pertinentes qui illustrent le passage au tout gratuit dans les transports publics au Luxembourg.
J’aime la neige, le tram et je trouve le travail de Richard Serra vraiment intéressant: il était donc évident pour moi de trainer mon Leica dans les parages du rond point éponyme en ce jour de grisaille hivernale. C’est fait !


Label Qualité.

Devenir Meilleur Ouvrier de France
7 conseils pour viser le MOF en 2018.

 

On dit souvent que l’artisanat est la Première des Entreprises.
Qualifiés dans leur spécialité, et reconnus pour leur savoir-faire, les artisans sont présents dans tous les secteurs : alimentation, industrie, services, métiers du futur…

Le titre « Un des Meilleurs Ouvriers de France » représente l’excellence de la France dans le monde entier : L’origine du MOF remonte à 1924 date de la première Exposition du Travail. Depuis, tous les 3 ou 4 ans plus de 200 métiers peuvent concourir à ce diplôme d’état.
En ayant fourni la preuve de leurs compétences au travers d’un concours extrêmement exigent et carré, l’artisan, l’entrepreneur ou le salarié devra prouver par sa rigueur et son travail qu’il maitrise son ou ses sujets imposés.

Fidèle à ses traditions, l’esprit MOF perpétue la recherche du progrès et la perfection, ou le premier mot est : Compétence humaine et le dernier : Passion.

26 ème Concours
Une préparation d’enfer, une expérience incroyable : Voici mes 7 conseils pour préparer votre MOF en 2018.

1 Une volonté à toute épreuve, n’abandonnez pas avant d’avoir commencé. Trop souvent on croit que le sommet est trop haut, inatteignable. Avancez étape par étape, marche après marche : c’est le meilleur moyen d’apprendre, se perfectionner et découvrir de nouvelles techniques.

2 Un environnement familial inspirant et patient. La route est longue et sinueuse, on passe par des hauts, et beaucoup de bas. Mieux vaut avoir des alliés précieux qui peuvent gérer le quotidien car les journées ne font que 24 heures. Si c’est un bonheur et une joie de recevoir le titre, la plupart des lauréats dédient cette victoire à leur famille, indispensable soutien.

3 Question de priorité : n’attendez pas que la situation soit favorable à 100% pour vous lancer. Le moment idéal pour commencer c’est maintenant.

4 Less is more : Demander de l’aide, accepter les critiques : un sujet mal compris est un risque majeur. Bien comprendre ce qu’on vous demande est aussi la base d’une relation artisan/client ; les sujets sont à traiter de façon précise en rapport avec l’intitulé. Un excès dans le traitement n’est pas forcément un point positif.
Ne pas contourner le sujet : visez le cœur de la cible, simplement.

5 Avancer, avant de recommencer : faire du sur-place ne vous donnera pas des ailes : avancer, avancer… Planifiez votre travail, accordez-vous quelques petites récompenses après chaque avancée significative.

6 Présenter un dossier cohérent, régulier et équilibré. La perfection est un objectif, mais rien qui sort de notre cerveau ou de nos mains ne peux être absolument parfait. Chaque détail compte, alors rappelez-vous qu’on est souvent jugé sur l’élément le plus faible.

7 Le sujet (le client) est roi. La note technique est une priorité : un pont, un bâtiment qui n’a pas été réalisé conformément au cahier des charges ne servira à rien ! ou pire : il risque de s’effondrer. Maitriser son sujet, et la création sera à portée de mains.

 

Vincent Flamion est photographe comme son père et son grand-père. Il nage dans le bain de l’image depuis son enfance, et il a définitivement coupé « l’appareil ombilical » grâce à son titre de Meilleur Ouvrier de France obtenu en 2000.

 

Vincent Flamion est photographe comme son père et son grand-père.