Photographe à Belair, Luxembourg

Je m’appelle Vincent Flamion. Je suis marié  à Maude depuis 1997, et papa de ma fille Diane et de mon fils Marcellin.

Je suis un photographe « Meilleur Ouvrier de France » spécialisé dans le portrait et le mariage.

Bienvenue sur mon site pour découvrir ma passion pour l’art photographique.

Studio Photo X Septembre Gallery

Le studio a été inauguré le 10 Septembre 2011. Il est localisé Avenue du Dix Septembre.

C’est donc tout simplement pour cela que la galerie s’appelle X Septembre Gallery.

Un studio photographique moderne pour les particuliers et les professionnels qui vous acueille pour vous faire vivre une expérience photographique inoubliable.

Notre vision:

Concevoir et réaliser des portraits de grandes qualité dont vous serez fiers, et qui valorisent votre image ou votre famille.

Créer des photographies intenses et spontanées, qui vous feront vivre un moment de magie.

Nous proposons:

Un style de photographie classique ou contemporain, moderne, élégant, poetique.

Information et prix des produits:

Impressions de portrait fine art à partir de 68€

Tableaux, séquences, livres, album,  à partir de 288€

Collection numérique, Séquences,

Ma signature : l’instantanéité

J’aime photographier les gens et leurs émotions. J’ai une préférence pour le naturel et la spontanéité.

En toute discrétion, je mets tout en oeuvre pour créer une atmosphère singulière. Pour cela, je recherche de nouvelles personnes, des idées, des espaces, des lumières, de l’inattendu.

Tout cela concourt à guider mon regard avisé, afin de fixer en image des histoires.

La photo dans la peau.

L’histoire de Vincent Flamion est le parcours peu commun d’un photographe né dans une famille de photographes où l’on tombe dans la photo comme on tombe amoureux. »

« Mes parents étaient photographes, mes grands-parents aussi. Enfant, je traînais dans le studio, caché sous le comptoir ou derrière un projecteur. Fasciné par cette ambiance, je regardais crépiter les lumières en écoutant les histoires de ma grand-mère Juliette. A mon père , je dois la technique et la créativité, à ma grand-mère la sensibilité et la faculté de capter les émotions. J’aurais aimé qu’elle puisse réaliser les photos de mon propre mariage… J’essaie de voir à travers ses yeux, mes photos racontent encore ses histoires.« 

Dès l’âge de 12 ans, les photos de reportage deviennent le véritable enjeu du jeune photographe, à 16 ans il veut devenir grand-reporter, parcourir le monde, témoigner …

Depuis il n’a cessé de progresser, et les quelques centaines de mariages déjà enregistrés, constituent une belle base de connaissances et d’expériences indispensables selon lui dans cette quête incessante de perfection et de vérité.

Repousser toujours plus loin les exigences, trouver chaque jour, chaque semaine de nouvelles idées, apprendre ou réapprendre à regarder les autres en captant la beauté et la fragilité de leur regard…